ABERRATION

ABERRATION

Sans même une véritable concertation
Sans même une once d’information
Voila que le pouvoir dégueule sa solution

Une colline où la nature a repris ses droits
Vieille poubelle pour construire des toits
Mais ont-ils seulement pensé à nous, à moi

Pauvre petit Elancourtois, pauvre petit citoyen
Ferme ta grande gueule, obéit, sois un bon chien
Ton opinion, ta voix, tes sentiments ce n’est rien

Tu veux nous imposer ton projet, ton aberration
Tu veux nous imposer ton ignoble construction
Tu veux nous imposer une polluante circulation

Dévaster un écosystème, y coller un frigo géant
Et tous ça annoncé sans même prendre de gants
Nous serons là, mobilisés, poser sur notre séant

Toi le pouvoir, tu nous enfonces encore un peu
Tu vas construire ton frigo sur un tas de pneus
Mais as tu pensé à nous, pauvres petits gueux

Crois tu vraiment que nous allons courber l’échine
Penses tu qu’on va te laisser saccager notre colline
Tu nous fais dégueuler, tu n’es qu’immonde vermine

Tu veux nous imposer ton projet, ton aberration
Tu veux nous imposer ton ignoble construction
Tu veux nous imposer une polluante circulation

Avant ça, tu te battais contre cette merde de projet
Aujourd’hui, t’essaie quasiment de passer ça en secret
Mais nous n’allons pas resté caché derrière nos volets

Tu nous vantes les emplois et les retours commerciaux
Tu fais fi de la grande débauche aux diables les idéaux
Tu tentes du revers de la manche d’écraser tes rivaux

Tu as l’air de croire que nous allons avoir la trouille
Mais tu ne cernes pas encore bien tes propres embrouilles
Car elles seront mises à jour toutes tes sales magouilles

Tu veux nous imposer ton projet, ton aberration
Tu veux nous imposer ton ignoble construction
Tu veux nous imposer une polluante circulation

La colline vomira bientôt des millions de litres d’eau
Elle ne sera que champ de foire, gros piège à bobos
Mais contre ton pouvoir nous montons aux créneaux

Tu souhaites nous construire un immense congélateur
Mais ça ressemble vraiment à un musée des horreurs
Mais ceci allongera ta longue et triste liste d’erreurs

Je ne parle pas que de toi sombre et dérisoire pouvoir
Je parle aussi de tes acolytes bien cachés dans le noir
Ceux qui ont le pognon, ceux qui sont le vrai pouvoir

Tu veux nous imposer ton projet, ton aberration
Tu veux nous imposer ton ignoble construction
Tu veux nous imposer une polluante circulation

Mais vous oubliez que le vrai pouvoir c’est la foule
Et bientôt tu sentira sur ton projet une forte houle
Tu feras passer ca pour des écolos qui se défoulent

Tu tenteras de nous broyer, tu tenteras de nous faire taire
Tu t’imagines d’avance que nous serons démissionnaires
Mais tes sombres actions ne seront jamais réglementaires

Jamais nous ne te laisserons construire ton hangar pourri
Au grand jamais nous n’abandonnerons cette partie
Jamais, nous ne te laisserons construire cette infamie.

Steph

Tagged with:
Posted in Arts et écris du citoyen, Blogue
1 Comment » for ABERRATION
  1. MIAULT dit :

    Bonjour,

    je suis de tout coeur avec vous. J’habite près de Notre Dame des Landes et suis abasourdie par les projets de nos élus, tous plus fous les uns que les autres (aéroport, Ferme des 1000 vaches, votre colline saccagée). Je ne comprends plus le monde qui m’entoure. Au secours ! Réveillons-nous et agissons, car sinon d’autres agissent à notre place « pour notre bien »!!!
    Marie-Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*