TV78 – 23 avril 2019

TV78 – 23 avril 2019

Jean-Michel Fourgous étant l’invité du 7/8 Journal de ce 23 avril, nous avons été interviewé par une journaliste de TV78 au sujet des projets pour la colline d’Elancourt et lieu-dit de la Revanche.

https://www.tv78.com/78-journal-info-yvelines-actu-mardi-23-avril-2019/

Seule une séquence de l’entretient tourné au pied de la colline a été diffusé dans la journal télévisé local. Dans cette séquence nous rappelons que les enfouissements de déchets ont eu lieu de 1960 (rebouchage des carrières) à 1994 (disparition de la casse automobile). Nous interpellons également sur le danger que représente la fermentation des déchets, enfouis dans le ventre de la colline, couplé à l’inconnu de la nature d’un certains nombre d’enfouissement, dans le cas de contacte avec les travaux ou si la flore n’est plus suffisante pour absorber.

Dès le début Jean-Michel Fourgous commet un erreur : la temporalité. Ça ne fait pas 30 ans, comme il l’affirme à plusieurs reprises, mais 25 ans que la colline est achevé et abandonné sur le lieu-dit de La Revanche. Il y a 30 ans la colline était toujours la proie des vas et viens des camions (les vues aériennes du Géoportail IGN pour preuve) et de la casse automobile.

Ensuite il affirme que ça fait 30 ans que la terrain est stabilisé. Une affirmation discrédite par son problème de temporalité et par l’absence de preuve.

Enfin il argumente par un pic « Il ne suffit pas de monter un collectif pour se dire ça y est moi j’aurais une dimension morale.[…] on a besoin de preuves, d’éléments sérieux.« , c’est à lui, en tant que maire d’Elancourt depuis 1995 et président de SQY, de prouver ce qu’il avance. De nous prouver que l’on peut avoir confiance en lui et ses paroles. Le collectif s’est constitué en 2014 pour protéger et veiller sur la colline face aux projets de loisirs-d’affaires et aux problématiques suivantes :

  • Absence de concertation et de consultations des habitants d’Elancourt et de Saint-Quentin en Yvelines.
  • Absence de documents officiels sur l’enfouissement des déchets, la nature de l’ensemble des déchets demeure inconnue.
  • Affirmations officiels sur le caractère non-dangereux et constructible du lieu-dit, sans preuve.
    • Nous, nous avons les preuves du contraire : les vues aériennes de Géoportail IGN
  • Caractère abandonné de la colline entretenue par la politique du Maire d’Elancourt, que ce dernier déplore.
    • Absence d’entretient des accès et des chemins et sentiers menant à la colline et tracé sur la colline, jusqu’en 2016/2017
    • Communication floue au sujet de La Revanche entretenant les légendes locales (site fermé, interdit au public) et alimentant les peurs des habitants (« C’est tellement pollué que si on se blesse sur la colline on peut chopper des infections graves.« )