Nos observations sur le plan d’aménagement de la colline pour les JO de Paris 2024

Le comité de Paris 2024 a publié, sur son site internet, un plan de l’aménagement de la colline de la Revanche pour accueillir les Jeux Olympiques de 2024. Ce plan est loin d’être complet. En effet, nous avons, par le biais de France Nature Environnement, eu l’occasion de consulter une carte de la colline fourni par le comité de Paris 2024 plus fournit d’informations sur cette aménagement. Voici nos observations :

amenagement revanche 2024

Plan publié sur le site internet de Paris 2024

La clôture :

  • La colline sera clôturée sur toute sa périphérie et puis déculturé après les JO
  • La clôture sera reculé par rapport à l’entrée de l’avenue Jean-Pierre Timbaud (le parking de l’Aïd ne sera pas dans l’espace clôturé)
  • Le tracé étant fait grossièrement, la maison au-dessus de la route des Gâtines et les maisons au-dessus du chemin de la Julienne sont enfermé dans le terrain clôture. Il laisse donc pensé à un risque d’expropriation. Risque démenti par le comité Paris 2024.

 Entrée de la Clé St Pierre :

  • Deux entrées sécurisé y seront mise en place
  • Dans le zone boisé entre la pente la plus raide et la mare aux saules, les arbres seront abattue pour faire place à des bâtiments provisoires pour les médias et l’organisation technique (contrôle anti-dopage…)
  • Le long de la D912, les jardins familiaux sauvages disparaîtront pour faire place à des bâtiments permanents pour les fédérations internationales, les officiels, les loges d’athlètes ainsi que des services aux spectateurs. A savoir qu’un vestige de l’ancienne casse automobile subsiste sur cette zone : une fosse d’huile vidangé des véhicules.
  • Le terrain du gymnase servira de parking
  • Des navettes spéciales seront mise en place pour desservir cette entrée
  • Tribunes officiels, médias et spectateurs devant la pente la plus raide ainsi que des équipements de services aux spectateurs.

 Entrée de l’avenue Jean-Pierre Timbaud :

  • Une troisième entrée sécurisé y sera mise en place
  • Des bâtiments provisoires de services aux spectateurs s’y trouveront

 Sommet :

  • Des bâtiments provisoires de services aux spectateurs, sûrement des toilettes, se trouveront sur le point culminant

 Autres bâtiments provisoires de services aux spectateurs :

  • Sur la plaine au sud-ouest de la colline
  • Dans la zone proche de l’antenne

 Observations générales :

  • Les bâtiments provisoires peuvent devenir permanents si tel est le souhait de la Fédération Française de Cyclisme ou des communes.
  • Le tracé du parcours est sur toute la superficie de la colline, des arbres et buissons seront abattues sur les pentes de la colline pour permettre ce tracé. Les déchets contenus dans les entrailles de la colline n’auront plus de « barrière protectrice » et pourront aisément polluer les territoires environnants de la colline.
  • Le comité de Paris 2024 n’a pas l’intention de favoriser les circulations douces et d’utiliser les routes de la Base de Loisirs. Mais ils n’encourageront pas les spectateurs à venir en voiture. Absence de parking.
  • La Départementale 912 risque d’être bloqué pendant les épreuves afin de permettre la circulation des athlètes et officiels en toute sécurité et priorité.
  • Risques certains de troubles de la circulation routière entre Montigny le Bretonneux (vélodrome national) et Plaisir.

 Informations d’un document annexe :

  • Coût provisoire : 10.2 millions d’euros (11.2 dollards) ! 6.3 millions d’euros pour la CASQY, le Conseil Départemental des Yvelines (ou l’EPI avec les hauts de Seine) et la région Île de France et 3,9 millions d’euros payé par le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques).
  • Durée d’occupation de la colline : 6 mois avant, pendant et après les JO

 

Posted in Actions du collectif, Blogue, sans nom
2 Comments » for Nos observations sur le plan d’aménagement de la colline pour les JO de Paris 2024
  1. JMMartin dit :

    bonsoir
    pourriez-vous vérifier les chiffres donnés pour les coûts provisoires svp ? (2 M€ dont 3,9M€ …). Merci bcp
    JM

    • Coline De Larevanche dit :

      Merci pour votre remarque, il y avait effectivement un schmilblick ! C’est 10.2 millions d’€ dont 6.3 millions d’€ pour les collectivités territoriales et 3.9 d’€ pour le CO Paris 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*