Avis pour l’aménagement de la colline de la Revanche  dite colline d’Élancourt (78990)

Avis pour l’aménagement de la colline de la Revanche dite colline d’Élancourt (78990)

13 septembre 2014 0 Par Les Amis de La Revanche

Avis pour l’aménagement de la colline de la Revanche

dite colline d’Élancourt (78990)

 

Nous sommes contre cette pensée aberrante d’un hangar, d’une surface de 2ha, réfrigéré toute l’année à -5°, pour le seul plaisir de certains de pratiquer des sports de glisse, quels qu’ils soient.

 

Les incidences économiques qui nous sont proposées ne sont qu’hypothétiques. Le coût total n’est pas validé:

  • La dépollution pour mise en valeur(dues à l’enfouissement des ordures et autres déchets toxiques depuis la fin des années 60)
  • les voies d’accès à modifier pour assurer ce nouveau trafic avec des routes encore plus encombrées. L’accès à la base de loisirs, en venant de la nationale 10, est certains jours totalement bloqué. 300000 visiteurs, seuil de rentabilité, et combien dans les jours fastes…. 2000, 3000, 4000,……0. Qui paiera cette facture, certainement pas le promoteur privé.
  • La gestion pendant des mois d’un trafic d’engins , qui devront respecter les normes d’un chantier situé en zone publique. Assurer le respect des règles de mise en déchetteries des différents gravats et résidus de construction générés.
  • La société est prête à investir de l’ordre de 50 millions d’euros. Mais nous savons bien que les budgets ne sont que prévisionnels, comment sera géré tout dépassement et quel sera le coût réel total.

 

Incidences écologiques:

  • Nous sommes dans une période critique pour la planète, voir les études récentes du GIEC et autres organismes. La population mondiale vit déjà au dessus de ce que peut fournir la planète. Le mode de vie des occidentaux n’est pas transposable. Il faudra bien que nous limitions notre consommation énergétique et donc refuser celles qui sont superfétatoires, comme ce qui nous est proposé ici.
  • Suivant certaines sources, la consommation énergétique serait de l’ordre de 5GWh par an d’électricité. Ce qui correspond à beaucoup d’habitation alimentées (500 logements de 70m2 entièrement chauffés à l’électricité).
  • Mais n’oublions pas les règles de la thermodynamique, pour créer du froid on génère beaucoup de chaud, c’est ce que l’on nomme le rendement, et plus il fait chaud à l’extérieur plus la chaleur dégagée est importante. Mauvaise équation pour notre situation climatique.
  • La mise en service d’un tel équipement nécessite pour la fabrication de la neige des quantités d’eau énormes, où sera t’elle prélevée ?.. Comment sera gérée cette ressource en cas d’étés caniculaires ou simplement secs. Le quidam moyen ne pourra plus arroser son jardin pour que l’activité dite  »économique » continue.
  • Les travaux vont engendrer d’énormes perturbations pour le milieu naturel. Le Chevreuil aura du mal à supporter toute cette agitation, Goupil abandonnera sa maison et tous les passereaux et autres volatiles présents devront repartir vers des haies plus tranquilles…..ou crever….
  • La végétation sera également bouleversée, la mise en chantier d’un hangar de 2ha aura une emprise de l’ordre du double, s’en parler des constructions annexes.

 

incidences sociétales:

  • L’argent monopolisé sur ce type de produits commerciaux ne sera plus disponible pour des activités réellement profitables aux enfants, classes vertes, découvertes, montagne…..
  • Les emplois créés ne seront que précaires, sans valeur ajoutée.
  • La compétition par rapport aux autres structures existantes risquent d’être préjudiciable à ces dernières (base de loisirs, vélodrome France-miniature…. )
  • Une privatisation inacceptable, même partielle, du point culminant des Yvelines.
  • Les loyers versés à l’agglomération seront liés aux résultats, en cas de déficit ou de faillite alors les contribuables paieront la facture.
  • En cas de faillite, qui démantèlera un tel équipement…???…

 

Dans tous les cas on observe bien un système entropique avec des interactions entre l’économique, le sociétal, l’écologie, dont le bilan apparaît de plus en plus irresponsable néfaste pour la vie sur Terre avec un impact certain sur les générations à venir.

En tant que citoyens, nous proposons:

  • Un nettoyage de toute forme de pollution de surface et la recherche des zones plus à risques avec extraction et traitement des produits dangereux enterrés.

 

  • Une recherche effective et non polluante d’éradication des plantes envahissantes (Renouée du Japon….).

 

  • Une mise en valeur humaine avec des tracés de chemins entretenus. Des zones impénétrables de type Natura 2000, faune et flore protégées. Une surveillance continue du respect de non dépôts sauvages d’ordures avec une réelle sanction des contrevenants sous la forme d’une mise à l’épreuve par nettoyage.

 

  • La stricte application actuelle de non circulation d’engins à moteur.

 

  • Des tracés plus spécifiques et entretenus pour nos amis cyclistes sportifs.

 

  • Proposition d’itinéraires de promenades aux saint-quentinois, avec une volonté marquée d’initier les plus jeunes à une prise de conscience de la beauté de cette région. Classes vertes et découverte de la faune et de la flore.

 

  • La mise en valeur du patrimoine des sentes du village avec sa connexion évidente vers la colline, sente des Gâtines, sente de la cavée, chemin de la julienne…. Le maillage que nos anciens avaient créé est fantastique et devrait vous permettre de découvrir un aspect méconnu de ce fond de vallée que représente l’Elancourt historique.

 

  • La mise en place d’une table d’orientation pour une bonne lecture depuis ce point de vue magnifique.

 

Nous souhaitons simplement que cet espace reste un espace de nature libre, au plus une version nouvelle des Buttes Chaumont.

 

On pourrait supposer qu’il existe un autre sens à la vie que l’économie, et que la nature peut rester dans un état ou l’on ne cherche pas à tout prix à ce qu’elle rapporte du fric. Il serait temps d’arrêter de faire croire aux populations que leur bonheur passe par la consommation à outrance de gadgets de toute nature, le ski dans un hangar en est un.

 

Signé : Christiane et Claude Stassinet