TV78 – Ça s’est passé : les souvenirs nous donnent raison !

TV78 – Ça s’est passé : les souvenirs nous donnent raison !

30 novembre 2019 0 Par Les Amis de La Revanche

La propagande locale semble s’être souvenue de bon nombre d’informations historique sur la Colline et que finalement nous n’avions pas vraiment tort.

Ce 29 novembre et dans le cadre de son émission Ça c’est passé, TV78 rediffuse un reportage sur la colline de La Revanche. Il date de 1995 et fut produit par cette même chaîne qui s’appellait à l’époque TVFil 78, des commentaires écrit ont été ajouté. Nous sommes donc en 1995, la colline de La Revanche (comme l’a nomme la voix off) est à peine achevé qu’une exposition organisée par la mairie d’Elancourt est consacrée à son histoire ! Cette exposition s’est fait dans le cadre d’un appel à projet.

Ce reportage est très instructif puisqu’ils comportent pas mal d’informations qui corroborent les nôtres :

  • Le lieudit de La Revanche est exploitée pour des carrières de sable et de meulière de la fin du XIXe siècle jusqu’en 1959 pour la voix off et 1970 pour les commentaires écrit. Nous n’avions pas trouvé de document qui permet de dater précisément la fin de l’exploitation.
  • Le lieudit devint une décharge publique ménagère en 1970 et de remblais en 1976, et durant 20 ans ce qui nous mène à 1990-1996. Pourtant l’ouvrage La vie communale de Plaisir de 1900 à 1980, disponible à la bibliothèque municipale de Plaisir, date le début des dépôts d’ordures ménagères en 1945. Le document de l’ Inventaire historique des sites industriels et activité de service, édité en 1999 et signé par Jean-Michel Fourgous, dit que les dépôts ont eu lieu de 1967 à 1973.
  • En 1972 l’Etablissement Public d’Aménagement de SQY achète « une grande partie » du lieudit, comprendre la colline. Nous nous pensions que cela datait de 1983, date à laquelle Plaisir quitte SQY. La Revanche et La Clé St-Pierre faisait parti du territoire de Plaisir avant d’être cédé à Élancourt.
  • En 1992, alors que la colline est à peine sorti de terre et pas encore achevé et qu’une casse automobile y est encore en activité, un concours national d’idées.

Revenons donc en mars 1995. Alain Danet, dernière maire de Gauche (PS) d’Elancourt (Fourgous lui succédera l’année d’après), très fier de son exposition explique sa démarche et précise que le projet sélectionné devra être « respectueux de l’environnement et d’aspect naturel, verte. » et « respecter également l’accès des élancourtois à leur colline.« . La voix off énumére des projets qui font encore l’actualité aujourd’hui :

  • Activités de plein air et de glisse
  • Parapente et escalade (interdit aujourd’hui)
  • Restaurant panoramique
  • L’ascenceur dont le schéma fait penser au SkiDôme.

À l’époque un association nommé Les Gens de la Colline (promis nous n’avions pas copié) s’est constituée autour de passionnés de parapentes. Ils sont décrit comme des « amoureux de nature et de parapente qui se préoccupent de très près de l’avenir de ce site exceptionnel« . L’un d’eux, Bruno Girard, fût interrogé par un journaliste de TVfil 78. Il présente son association comme des gens locaux et moins locaux qui viennent pratiquer le parapente entre autres. Il explique « Aujourd’hui il y a beaucoup de pratiquants qui ne viennent pas car il y a encore des bouts de ferrailles qui traînent, parce que c’est pas très bien aménagé. Et il n’y a pas beaucoup de gazon et c’est souvent boueux.« . Une association qui a sûrement été dissoute après l’interdiction de pratiquer le parapente sur la colline de La Revanche. Nous sommes fier d’avoir pris la relève !